Le projet


image forgeadaptationsnstransparent.png (46.7kB)
Visuel : la forge d'adaptations Nord-Sud - CC by SA by ND Jules Aubin pour le Climate Change Lab.

Les nombreux fablabs du monde développent, partout, des prototypes qui répondent aux défis locaux soulevés par le changement climatique.

Ces prototypes, ces communs, sont autant de solutions qui peuvent être réutilisées par d’autres fablabs ailleurs dans le monde. Ces lieux de conception, et de fabrication permettent la transmission des savoirs et la diffusion des connaissances, notamment auprès de la jeunesse et entre des populations parfois écartées des circuits classiques de la connaissance et de la technologie. Ainsi, on retrouve dans les fablabs, de nombreuses personnes retraitées, sans-emploi, étudiants, bénévoles dont les connaissances ne sont pas valorisées et qui sont prêtes à donner de leur temps.

Mais, pour qu’un prototype puisse être reproduit ailleurs et par le plus grand nombre, il doit être documenté avec une « grammaire pédagogique », une méthodologie, permettant d’organiser et de faciliter le transfert vers le reste de la société. Cette grammaire fait défaut. Or, autour des plans d'un prototype, il y a l'enjeu de la socialisation des objets et de la méthode, qui fait que l'on met les personnes en capacité de devenir "ingénieux" et de résoudre de nombreux problèmes locaux au terrain grâce à une ingénierie des "communs opérants".



image LOGO_CCL_vecto.png (19.2kB)
Lien vers: http://www.climatechangelab.org
Un projet du Climate Change Lab ou CC Lab

Les problèmes soulevés par la forge

La forge d'adaptations vise trois enjeux auxquels sont confrontés les fablabs et leur communauté.

1- Bien que de nombreux prototypes développés dans les fablabs intéressent d’autres fablabs, généralement, les bénévoles n’ont pas le temps de documenter suffisamment leurs prototypes pour permettre qu’ils soient réplicables. De surcroît, ils ne documentent pas la réalisation d’ateliers au cours desquels leurs prototypes pourront être reproduits par le plus grand nombre.

2- Les territoires et les populations méconnaissent les viviers de connaissance et de prototypes que constituent les fablabs. Ils méconnaissent donc ces lieux et leurs méthodes qui, outillés par les biens communs numériques et les communautés locales, permettent de faire, apprendre, et partager, notamment, des solutions aux effets du changement climatique.

3- Les fablabs du ReFFAO (Réseau des fablabs Francophones d'Afrique de l'Ouest), bien que leur action soit fondamentalement locale, ont aujourd'hui peu de liens avec les villes où ils se trouvent.

L'Action globale


Le projet complet s’inscrit sur une durée de trois ans et est centré sur 17 Objectifs de Développement Durable. L’objectif est de développer la documentation de 102 prototypes, soit six par ODD. A terme, le projet vise à impliquer une vingtaine de fablabs sur une dizaine de pays francophones.

Ce projet, lauréat du premier Appel à Communs de l'ADEME, vise à amorcer ce projet sur 12 mois, en se focalisant sur six ateliers pour chacun des cinq défis transversaux (A, B, C, D, E) de l'Appel à Communs. Ces trente ateliers seront proposés dans les fablabs francophones d'Afrique et de France en rémunérant chaque fablab et l'opérateur du projet, le CC Lab.

A présent, ce projet réunit les fondateurs du projet Makers Nord Sud (qui contribuent à l'équipement de fablabs africains dans 7 pays dans le cadre d'un projet de santé ouverte), l'Association Internationale des Maires Francophones, qui veut explorer et libérer ce potentiel dans les villes du nord et du sud, et Universcience, qui vient d'organiser l'Appel à Projets Africa ODD permettant de financer le développement de projets conformes aux Objectifs de Développement Durable. La Fondation Orange soutient ce projet et finance l'organisation de 10 ateliers supplémentaires sur le grand continent avant février 2023.

Vous pouvez en savoir plus en lisant notre page détaillant notre projet déposé dans le cadre de l'Appel à Commun de l'ADEME.

Ce texte est complété par des exemples de prototypes, et de cas d'usages correspondants à chaque défi]]. Il s'agit d'un fragment du potentiel à transformer pour passer de plans de prototypes à des "ateliers de prototypage ouvert et de mise en capacité" transférables à tout territoire ou acteur qui souhaiterait développer une culture "d'ingénieux en coopération".

P.S. Un document de synthèse est disponible ici en téléchargement :

forgeadaptationsNordSud.pdf (0.1MB)